jeudi 14 mars 2013

Les reliures éditeur plein maroquin de chez Alphonse Lemerre : tout simplement belles…


Qui était donc l'excellent relieur à qui Alphonse Lemerre faisait appel pour ses reliures éditeur ? C'est la question que je me suis posée en sortant, hier soir, de chez un ami qui voulait me montrer quelques-uns de ses beaux ouvrages. Il possède, en effet, la série des Molières en plein maroquin cerise aux Armes de sa famille, identiques dans leur parfaite façon à ceux que je possède pour d'autres auteurs.


C'était la soirée des questions d'ailleurs ! Alors que je traversais les rues de Tarascon pour aller à mon rendez-vous, le col du manteau remonté jusqu'aux oreilles pour résister au froid ressenti par le Mistral, je me demandais aussi pourquoi les cloches de la collégiale pouvaient bien sonner après 19 heures… Bon ! Là, j'ai eu rapidement la réponse  ;-))


Les petits in-12 de chez Alphonse Lemerre, au beau papier vélin, présentés soit brochés, soit en demi-basane havane, en demi-chagrin bleu à coins, en demi-maroquin cerise à coins, sont bien connus des amateurs et des collectionneurs. Mais les plein-maroquins éditeurs sont rares (et parfois chers) !


Je vous propose aujourd'hui à la vente un maroquin couleur tabac. On retrouve comme dans tous les ouvrages de cette présentation le cuir de grande qualité, les cinq nerfs, le titre en lettres dorées, le contre-plat encadré d'une large roulette et de filets dorés, le papier de garde coloré, le double filet sur les coupes et les coiffes, les trois tranches dorées et un remarquable  travail de reliure. Ces ouvrages me font penser à la qualité du travail des reliures Gruel ; Lemerre et Gruel étaient d'ailleurs contemporains. J'ai déjà présenté une reliure identique sur le blog, ici (vous pouvez cliquer).


Je ne m'étendrai pas sur le contenu de l'ouvrage, aujourd'hui. Je crois qu'Alphonse Daudet, vous en avez déjà votre dose avec moi… Alors, je vous laisse profiter des clichés. Pierre


DAUDET (Alphonse). Tartarin de Tarascon. Paris, Editions Alphonse Lemerre, 1926. Un volume petit in-12. Reliure plein maroquin tabac, dos à cinq nerfs, titre en lettres dorées, contre-plat encadré d'une large roulette et de filets dorés, papier de garde coloré, double filet sur les coupes et les coiffes, toutes tranches dorées. Exemplaire en parfait état. Vendu

3 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Humilité, quand tu nous tiens...

L'étude de 11 pages que j'ai publiée sur Lemerre en 2011 dans Le Magazine du bibliophile(n° 92)ne mentionne pas ce talentueux relieur : je n'ai pas croisé son nom dans mes recherches sur l'éditeur du Parnasse.

Pierre a dit…

J'ai mis en lien, dans l'article, un exemplaire identique de couleur cerise que j'avais proposé à la vente. Même qualité d’exécution :

http://livresanciens-tarascon.blogspot.fr/2010/10/alphonse-lemerre-le-livre-des-sonnets.html

Il est heureux que nous ne sachions pas tout sur tout, Jean-Paul et nous pouvons donc être fiers de rester humbles...

Pierre

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

On pourrait avancer bien des noms de relieurs artistes mais néanmoins tâcherons, tels Pagnant, Kauffmann, Gruel, Thierry-Simier, Yseux, etc

Mais on ne tromperait certainement ...

Ce qui est bien avec une belle reliure non signée, c'est qu'elle l'emportera toujours sur une reliure signée déplorable. Et question Ego et humilité, certains relieurs ne reculaient devant rien.

B.