mercredi 7 juillet 2010

Hommage à Joseph HEMARD, illustrateur.


Joseph HEMARD (1880-1961) fut un célèbre dessinateur et illustrateur… Mais, de son temps ! Il fut certainement l’un des artistes les plus influents de sa génération avec Touchet, Dubout, Chopy, etc…. Passionné de mise en scène, parisien à l'humour gouailleur, ce travailleur acharné doué à la fois d'un sens artistique indéniable et d'un coup de crayon remarquable s'est attaqué à différentes applications de son art : dessins dans divers journaux humoristiques, illustrations de livres (plus de 100) où il a particulièrement excellé, peintures, décoration, etc....


Sa carrière fut interrompue de 1914 à 1918 puisqu'il fut prisonnier de guerre en Allemagne. Il croqua alors les nombreux militaires de nationalités diverses qui y séjournaient et publia, à son retour, une œuvre couronnée par l’Académie Française : « Chez les Fritz ». Il fut bientôt reconnu comme un illustrateur de talent qu'Anatole France appelait " le plus spirituel de nos artistes contemporains !".


Il est l'auteur de nombreuses histoires en images et illustre aussi les grands classiques (Balzac, Molière, Rabelais, Rostand, La Fontaine, Voltaire, Courteline). Sa rencontre avec l'éditeur René Kieffer donnera des créations d'ouvrages magnifiquement colorisées "au pochoir" comme c'est le cas pour ces deux ouvrages que je vous présente.


Une très belle réalisation chez l'éditeur Mornay avec "La guerre des boutons" a joué pour sa renommée. Il a aussi réalisé des décors et costumes pour des revues et opérettes, s'est attaqué à des motifs pour assiettes, bars et restaurants ( le Bar de l’Exposition Coloniale), a fréquenté le monde de la publicité (principalement pharmaceutiques) et a collaboré à des illustrations pour la loterie nationale. Peut-être s'est-il trop dispersé ?


Membre des Humoristes qu'il présidera après la guerre en successeur de Poulbot, il expose à l'Araignée et au Salon d'automne en 1919. Il a aussi écrit des pièces pour le Théâtre de Guignol créé par Charles Genty, et participé aux dessins animés de Lortac. Joseph Hémard a publié son autobiographie en 1928. A sa mort, l’état et la ville de Paris se sont portés acquéreurs de plusieurs de ses œuvres. Il restera dans nos mémoires... Pierre


COLLECTIF. Code général des impôts directs et taxes assimilées. Illustrations de Joseph Hémard. Edition : Paris, Editions Littéraires, 1944, In-8. Reliure : Broché, couverture décorée d’un petit dessin de Hémard en couleur avec fac-simile de sa signature, date en queue. Nombreuses illustrations de Joseph Hémard, N/B et coloriées au pochoir par E. Charpentier. 47 € + port


RONSARD (Pierre de). Livret de folastries a Ianot Parisien. Plus, quelques Epigrammes grecs : & des Dithyrambes chantés au Bouc de E. Iodëlle poète tragique. Paris Lutetia, 1924, illustrations de Joseph Hémard. In-8, broché, couverture rempliée, 102 pp, 3 feuilles d'errata joliment illustrés, "Registre du Parlement", "Privilège". Belle réimpression anastatique de ce célèbre ouvrage de Ronsard, paru pour la première fois en 1553. Illustrations gaillardes et enjouées de Joseph Hémard, joliment aquarellées au pochoir, à chaque page. Exemplaire numéroté 590 sur 680. Recouvert d'un rhodoïd. Très bel état. Magnifique ! Vendu

8 commentaires:

Bertrand a dit…

J'adore Hémard, très naïf en fait, très "naturiste" comme dessin. J'aime bien son illustration pour l'histoire du livre publié chez Quillet dans les années 30 je crois.

B.

Pierre a dit…

C'est un illustrateur qui savait très bien déshabiller les femmes comme on le voit sur ces deux ouvrages... Mais ce n'est pas du Deveria, non plus ;-)) Pierre

A propos de ce dernier, quelqu'un pourrait-il me donner des tuyaux sur une production baptisée "galanteries romantiques " illustrée par lui à cupidonopolis aux dépens d'une société de bibliophiles libertins en l'année MDDLLXVIV ? Je patauge un peu (beaucoup) pour déterminer d'où vient l'ouvrage.

Textor a dit…

Voilà que Pierre se lance dans les curiosa !! C'est le ponpon ! J'aime bien aussi les dessins de cette illustrateur ( et il faut en avoir de l'imagination pour illustrer le code général des impôts !) A st Sulpice l'année dernière j'étais tombé sur un code civil si ma mémoire est bonne, illustré dans ce même style . J'avais failli l'acheter mais je me suis ravisé car il est difficile de le produire à la barre ...;)

calamar a dit…

mouais... personnellement j'aime un peu.. trop caricatural, "humoristique" à mon goût. Mais il a fait de belles choses, c'est vrai, et très colorées !
Ce ne sont quand même pas des curiosas trop épicés (le côté caricatural, sans doute).

Pierre a dit…

Joseph Hémard méritait ce petit coup de projecteur. D'autres se sont aussi révélés au XXeme siècle mais je sais que j'oublierai surement ceux que vous aimez le plus...

Et c'est vrai que je ne suis pas trop connaisseur en " Curiosa " mais j'aime bien les illustrations tout de même ! Avec le temps, je préfère la commodité du regard à l'incommodité du désir...

Il n'empêche que quand un lot de livre contient une petite curiosité "curiosique", cela me plait d'en savoir un peu plus sur le thème . Pierre

serge a dit…

je voudrais savoir ci joseph hemard à de la famille dans la région de saint palais sur mer en charente maritime dep 17

Pierre a dit…

D'origine sénonaise (meuse), Joseph HEMARD (1880-1961) est né dans la commune des Mureaux (Yvelines) mais a passé toute sa vie à Paris ; c'est tout ce que j'ai trouvé.Pierre

Anonyme a dit…

Ma famille est de St. Palais (famille Hémard). Vous aussi ?